Bataille Nature à la lisière de la forêt

But du jeu  : S’approprier le plus grand nombre de cartes en se servant des relations alimentaires entre espèces. Ce jeu aiguise les qualités d’observation et de concentration. Il permet aux petits et aux grands d’en savoir plus sur le régime alimentaire des animaux de la forêt.

52 cartes /règle et cartes en français et anglais / 2 à 3 joueurs / à partir de 5 ans /

Pour en savoir plus

La lisière de la forêt est un milieu riche.

Les plantes y trouvent le soleil indispensable à leur croissance. Les animaux apprécient les espaces découverts pour la chasse. Le sous-bois tout proche leur offre une cachette sûre. Les oiseaux, perchés sur les grands arbres de la lisière, observent leur territoire.

La châtaigne

Le châtaignier donne ses premiers fruits à l’âge de trente ans : les châtaignes. Elles sont trois à se serrer dans une bogue piquante. Les hommes ont planté cet arbre pour son bois et aussi pour ses fruits qui lui ont permis de survivre aux périodes de famine. Aujourd’hui, les châtaignes nourrissent de nombreux animaux sauvages.

La myrtille

Les fleurs de ce petit arbuste sont des clochettes rosées. L’été, les fruits sont verts, puis deviennent violet très foncé. Ils sont excellents pour la santé des hommes et des animaux.

Le champignon

Il se nourrit dans la terre des restes de feuilles et de bois mort grâce à son réseau de filaments : le mycélium. Même s’il peut être grignoté par les limaces ou rongé par les larves de la mouche du champignon, il contient parfois un poison pour l’homme. Il est prudent de bien connaître les champignons que l’on souhaite consommer.

La fraise des bois

C’est la cousine sauvage de notre fraise cultivée, son goût parfumé et sucré attire de nombreux amateurs. La fraise se reproduit par une tige rampante au bout de laquelle se forme une nouvelle plante. Ainsi, elle colonise les lisières pour le plus grand plaisir des gourmands.

La limace

Elle traîne derrière elle une longue trace de mucus qui facilite son déplacement. À la rosée, la nuit ou lorsqu’il pleut, les déplacements vers ses plantes préférées sont plus faciles. Mais si un hérisson la flaire, elle n’a aucune chance, sauf s’il n’a plus faim !

Le moustique

La femelle moustique pique les mammifères car elle a besoin de leur sang pour fabriquer ses œufs. Puis, elle ira pondre dans une flaque d’eau. Le mâle, qui ne pique pas, se nourrit de presque rien : un peu du suc des plantes et de quelques gouttes du nectar des fleurs.

Le balanin de la châtaigne

La femelle de l’insecte adulte pique la châtaigne en formation pour y pondre son œuf. La larve se développe à l’intérieur du fruit qui est à la fois son abri et son garde-manger. Lorsque la châtaigne tombe à terre, la larve quitte le fruit pour passer l’hiver dans le sol. Au printemps, elle sortira de terre transformée en insecte ailé.

Le crapaud

Le crapaud est notre ami. Les moustiques qui piquent, les limaces et les insectes qui grignotent les végétaux font l’essentiel de son menu. Au printemps, le crapaud recherche une mare pour y pondre ses œufs. La couleur de sa peau lui permet de chasser par surprise les insectes de passage qui se collent à sa langue gluante. Comme il ne fuit pas très vite, le seul moyen qu’il a d’échapper à certains prédateurs est sa peau ; elle contient un liquide venimeux qui a très mauvais goût.

Le campagnol

Pousses, herbes, fleurs, fruits, racines sont au menu de ce mammifère essentiellement herbivore. Son nid de brindilles et de mousses, construit sous la terre, accueille plusieurs portées à la belle saison. Mais il doit vivre caché et se déplacer le plus discrètement possible car il a de nombreux prédateurs qui le guettent.

Le hérisson

Les petits naissent dans un nid de feuilles à l’abri des buissons. La maman les allaite pendant un mois et demi. A la nuit tombée, le hérisson part en chasse, grâce à son ouïe et son odorat développés ; il se nourrit d’insectes, de limaces et d’escargots. En cas de danger, il se roule en boule, seuls les renards les plus patients ou rusés pourront l’attraper.

La corneille

Mr et Mme corneille nourrissent leurs petits dans un gros nid situé dans les branches d’un arbre élevé. Les corneilles font des provisions qu’elles cachent. Elles sont toujours à l’affût de nourriture variée, y compris des restes d’animaux morts.

Le renard

Très tôt le matin ou le soir, il parcourt son territoire qu’il balise avec ses crottes odorantes. Il chemine silencieusement, les sens en éveil, prêt à bondir sur sa proie qui est souvent un rongeur imprudent, comme un campagnol. Si la renarde et ses petits l’attendent au terrier, le renard doit redoubler d’énergie et d’ingéniosité pour rapporter de la nourriture.

L’ours

Comme nous, il est omnivore, c’est-à-dire qu’il se nourrit aussi bien de végétaux, de plantes, de fruits que de viande. Sa taille importante nécessite un grand territoire encore plus vaste lorsqu’il a des petits à nourrir. A l’automne, il mange beaucoup, grossit, puis, lorsque la nature ne lui offre plus suffisamment de nourriture, il s’endort dans sa tanière.

L’homme occupe une place à part dans la nature, son cerveau développé lui a permis de s’adapter presque partout sur la terre. A la lisière de la forêt, sa cueillette n’est pas indispensable à sa survie. Mais il retrouve ainsi le contact avec la nature dont il a besoin pour son équilibre.

Un jeu de Marie-Christine Exbrayat, illustré par Alexis Nouailhat.

To learn more

The edge of the forest is a rich environment.

Plants find the sunshine that is so vital for their growth. Animals like the open spaces for hunting and the undergrowth for safe hiding places. Birds perch in the trees and survey their territory.

Chestnut

Chestnut trees grow for thirty years before producing their first fruit ! There are three chestnuts in each prickly bur. People used to plant chestnut trees both for their wood and for their fruit. Chestnuts helped them to survive during periods of famine. Chestnut trees also provide food for many wild animals.

Blueberry

The flowers of the blueberry shrub look like small, pink bells. In summer, the fruit becomes green then dark purple. Blueberries are excellent for the health of both people and animals.

Mushroom

Mushrooms get their sustenance from the remains of dead leaves and decaying wood in the soil. They absorb nutrients through a network of filaments called the mycelium. Many kinds of mushrooms are great delicacies, but others are poisonous. If you go hunting for wild mushrooms, make sure you know what kind you have picked before you eat them !

Wild Strawberry

Wild strawberries are cousins to the cultivated strawberries you find in stores. Their sweet flavour makes them a favourite with strawberry lovers. Strawberries reproduce by forming new plants at the end of rambling stems. In this way they colonise the edge of the forest, much to the gourmet’s delight.

Slug

Slugs leave traces of mucus behind when they travel. The slippery mucus makes it easier for them to move about. When the ground is moist from rain or dew, slugs can also slither more smoothly to their favourite plants. If a hedgehog smells a slug, the slow slug doesn’t stand a chance, unless the hedgehog isn’t hungry !

Mosquito

Only female mosquitoes sting ! They need the blood of mammals to produce their eggs. Mosquitoes lay their eggs in the still water of puddles, ponds and lakes. Male mosquitoes feed on very little.They only eat a little sap from plants or a few drops of flower nectar.

Chestnut Beetle

The female chestnut beetle pierces the young chestnut to lay its egg inside.The larva develops inside the chestnut, which is both its shelter and its source of food. Once the chesnut has fallen to the ground, the larva leaves the fruit and spends the winter in the ground. In spring, it comes out of the earth as a winged insect.

Crow

Mr. and Mrs. Crow feed their little ones in a big nest in the branches of a tall tree. Crows gather food and hide it. They are always on the lookout for a wide variety of foods, including the remains of dead animals.

Toad

The toad is our friend. It eats insects, stinging mosquitoes, and plant-eating slugs. Its skin colour is a camouflage, allowing it to snatch unsuspecting insects with its sticky tongue. In spring, mother toads look for a pond in which to lay their eggs. A toad’s main protection against predators is its skin. It contains a venomous liquid which has a very nasty taste !

Hedgehog

Hedgehog babies are born in a nest of leaves under bushes. Their mother suckles them for one and a half months. When night falls, the hedgehog goes hunting, relying on its acute hearing and its highly developed sense of smell. It feeds on insects and slugs. When in danger, it rolls itself into a ball. Only the most patient and cunning fox can catch a hedgehog.

Fox

At night and early in the morning, the fox roams through its territory, marking it with its strong smelling droppings. It moves silently, on the alert, ready to pounce on its prey which is often an imprudent rodent, as such a field mouse. If kits are waiting to be fed, the fox has to be extra cunning to find food for the whole family.

Field Mouse

Field mice are herbivorous. They eat shoots, grasses, flowers, fruit, and roots. They make their nest from sticks and moss, build underground shelters, and give birth to several litters during spring and summer. Field mice stay hidden much of the time to evade their many predators.

Bear

Like humans, bears are omnivorous ; they eat both meat and plants. Bears are big animals that need a large territory to find enough food, especially when they have cubs to feed. In summer and autumn, bears eat as much as they can to fatten up for winter. They are not true hibernators, but they do spend the winter months dozing in their den.

Humans occupy a unique place in nature. Their highly developed brain has allowed them to adapt to almost every environment on earth. On the edge of the forest, humans forage for food. While this food gathering is no longer essential for human survival, it is a way to rediscover old instincts and come into contact with nature.

A game created by Marie-Christine Exbrayat, illustrated by Alexis Nouailhat.